• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 748 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 195 453 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

Le gendarme scalpé de Thierry Bourcy


le gendarme scalpéOn connait mieux la seconde guerre mondiale que la première. Je ne sais pas si parce que c’est la dernière et donc la plus récente, en tout cas, côté littéraire et cinématographique, sur le fond d’une Shoah qui inspire de part son atrocité beaucoup  de personnes, on connait finalement moins la première et ses poilus.

Thierry Bourcy semble déroger à cette règle, et montre sa passion pour la première guerre mondiale, à travers cinq romans traitant cette période, à travers l’inspecteur de police Célestin Louise, dont je viens de lire la cinquième volet – Le gendarme scalpé.

Nous suivons donc les aventures du soldat Célestin Louise flanqué de son adjoint et apprenti enquêteur Germain Béraud, ancien petit voyou, et ces deux poilus tentent de découvrir qui a tué un gendarme français, à un moment où la guerre traine, la fin semble poindre et l’arrivée de l’armée US semble requinquer les esprits.

Une enquête plus divertissante que passionnante, avec un certain humour, drolatique et plaisant plutôt qu’hilarant. L’ADN et compagnie, ils ne connaissaient pas, ce qui donne une thierry bourcyambiance bucolique, mais pas ringarde.

Un auteur au style fluide et charmant, sans trop de lyrisme, à mi chemin entre le roman noir et le roman conventionnel, plus proche du second que du premier.

Je relirais avec plaisir cet auteur à qui je donne sans prétention un bon 3/5.

Fiche du roman: Le gendarme scalpé de Thierry Bourcy


le gendarme scalpéAuteur: Thierry Bourcy

Titre: Le gendarme scalpé

Edition: folio policier éditions / Mars 2011 (238pages)

Quatrième de couverture: « Juillet 1918. Les Américains viennent d’arriver sur le front picard pour soutenir les poilus à bout de forces. En face, les Allemands résistent encore, mais tous sentent que la fin de la guerre approche… Le soldat Célestin Louise, inspecteur de police dans le civil, est appelé sur les lieux d’un crime horrible : un jeune gendarme a été assassiné puis scalpé dans une église. Tout accuse l’Indien du régiment américain stationné à quelques kilomètres de là. Mais Célestin n’a pas de préjugés et son instinct lui dit que le véritable coupable rôde encore. En fouillant dans le passé de la victime, il découvre qu’il a été mêlé à un cambriolage quelques années auparavant. Alors que les offensives meurtrières se poursuivent, Célestin, aidé du fidèle Germain Béraud, se retrouve aux prises avec une enquête délicate que les gendarmes français comme la Military Police aimeraient résoudre au plus vite. »

thierry bourcy

Thierry Bourcy est scénariste, et a créé le personnage de Célestin Louise qu’il entraîne dans des enquêtes faisant revivre avec force et émotion la période tragique de la guerre de 14-18. Le gendarme scalpé est le cinquième volet des Aventures de Célestin Louise, flic et soldat, publié par Nouveau Monde éditions.
Mon billet de lecture, Ce soir ou demain au plus tard.

Savoir-vivre de Hédi Kaddour


Auteur: Hédi Kaddour

Titre: Savoir-vivre

Edition: Folio fevrier 2011 (229 pages)

Quatrième de couverture:  » C’est une histoire vraie, celle d’un homme de guerre et d’une femme seule. Elle s’est passée en Angleterre, au cours des années 1920. A l’époque, elle a fait cinq colonnes à la une dans la presse, puis elle a disparu. J’ai pensé qu’elle valait la peine d’être racontée dans un roman. Hédi Kaddour »

Hédi Kaddour a fait une entrée fracassante dans la scène littéraire avec son premier roman Waltenburg. Il attend sagement sur mes étagères depuis plusieurs mois déjà, et quand j’ai trouvé en librairie, cet autre titre beaucoup moins imposant, de part son épaisseur, j’ai trouvé une occasion de découvrir cet auteur qui a suscité chez moi beaucoup de curiosité, mais je n’ai cessé de reporter la lecture de Waltenburg à une date ultérieure.

Le fait divers abordé dans ce roman est plus lié à une histoire d’une personne, qu’à celle de la société anglaise des années 1920, et de la monté d’un certain degré de fascisme à ce moment là. Le roman présente parallèlement deux personnages de sexes opposés, dans un style bien britannique (on s’attend presque à tomber par hasard sur miss Marple!),  etse termine d’un coup, très vite, dans une tournure tout à fait insolite.

Je pense que ce roman ne sera pas apprécié par tous lecteurs. Une bonne partie aborde le chant, en des termes techniques souvent, plutôt incompréhensibles au néophyte que je suis.

Roman certes pas passionnant, mais qui a le mérite de nous surprendre sur deux point. La fin de l’histoire qui surgit comme une explosion, et puis surtout, la qualité de la plume de l’auteur qu’il faut saluer, car il faut l’avouer, à travers Savoir-vivre, l’auteur fait montre de tout son savoir faire!

Hédi Kaddour est chroniqueur pour le théâtre à La Nouvelle Revue Française. Il est l’auteur d’une importante œuvre poétique, notamment La fin des vendanges (1989), Jamais une ombre simple (1994) et Passage au Luxembourg (2000). Il collabore régulièrement à La Nrf. Waltenberg est son premier roman. Il a été élu  » meilleur roman français de l’année 2005  » par la rédaction du magazine Lire, et a reçu la bourse Goncourt 2006 du premier roman.