• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 424 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 162,962 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Mes auteurs favoris


    John Maxwell Coetzee
    Alain Mabanckou
    Salim Bachi
    Yasmina Khadra
    Amin Maalouf
    Amin Zaoui
    Fouad Laroui
    Malek Haddad
    George Orwell
    Leïla Marouane
  • Babelio

    Mon profil sur Babelio.com
  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

Rêveurs de Knut Hamsun


Auteur : Knut Hamsun

Titre : Rêveurs

Edition : Points 2008

Quatrième de couverture : « Ah ! Rolandsen espérait si facilement, il prenait feu pour un rien. Mais il était de trempe à supporter les déceptions aussi, il n’y avait pas à dire, il était raide et fier, il ne cédait pas. »

Rolandsen est fier. Il est fier, aime se montrer hautain, blasé mais à l’intérieur ce n’est pas vraiment le cas. Mais Rolandsen est surtout rêveur. D’ailleurs, tous les personnages de ce roman sont rêveurs. Le pasteur rêve d’un monde parfait sans pêcheurs, et il n’hésite pas à rabrouer ceux qui ne cachent pas leurs écarts ; le vieux et riche Mack rêve de voir sa suprématie régner sur la région, et pour cela, il compte sur son immense richesse et son sens des affaires et des grandes décisions ; Rolandsen rêve de breveter son invention, de richesse et des femmes qu’il ne cesse de tourmenter ; mademoiselle Vas Loosen sa fiancée, elle, rêve que son amoureux n’a pas tous ses défauts. Car il drague beaucoup d’autres filles et feint le désintéressement de sa fiancée.

Les personnages se côtoient, donnent l’impression de s’affronter plus exactement. Ils vivent dans une Norvège croupissant sous le poids de la bienséance et la rigidité de la bonne conduite, et en quête d’une sorte de manière plus libertine de vivre. Les personnages de Rolandsen et de sa fiancée illustrent, à mon avis, parfaitement le tiraillement entre les deux extrêmes.

Avant de commencer la lecture, j’ai trouvé que « rêveurs » était une drôle de titre, qui semblait lourdingue, finalement, il me semble maintenant qu’il illustre avec exactitude l’état d’esprit de tous les personnages.

La lecture est très aisée, cependant, un dictionnaire peut s’avérer nécessaire pour comprendre certains mots typiquement nordiques l’exemple type étant le mot fjord.

Ce billet est réalisé dans le cadre du Challenge Tour du monde, organisé par Livresq.

Pays N°7 la Norvège. Prochaine escale : Maroc.