• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 421 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 157,236 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Mes auteurs favoris


    John Maxwell Coetzee
    Alain Mabanckou
    Salim Bachi
    Yasmina Khadra
    Amin Maalouf
    Amin Zaoui
    Fouad Laroui
    Malek Haddad
    George Orwell
    Leïla Marouane
  • Babelio

    Mon profil sur Babelio.com
  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

La servante du seigneur de Jean-Louis Fournier


la servante du seigneurTitre: La servante du seigneur

Auteur: Jean-Louis Fournier

Edition: Stock (160pages)

Date: 21/08/2013

ISBN: 978-2234075368

Quatrième de couverture: « Ma fille était belle, ma fille était intelligente, ma fille était drôle… 
Mais elle a rencontré Monseigneur. Il a des bottines qui brillent et des oreilles pointues comme Belzébuth. Il lui a fait rencontrer Jésus. Depuis, ma fille n’est plus la même. 
Elle veut être sainte. 
Rose comme un bonbon, bleue comme le ciel. »

 Fidèle à sa manière de voir et de présenter les choses, Jean-Louis Fournier partage avec nous, une nouvelle fois, un pan de sa vie personnelle. Il s’agit ici de la relation qu’il a eu, et qu’il a avec sa fille. Celle ci, après avoir fait montre de dons et d’ambitions artistiques, s’est détournée de ce chemin pour se « cloîtrer » ou suivre un chemin plus droit, celui de Dieu.
Comme à chaque fois avec le sieur Fournier, les chapitres sont très courts, et le nombre de pages très limités. L’humour les partagent avec l’émotion des choses personnelles et graves. Qu’a-t-il à partager ainsi les détails intimes de sa vie peut on se demander? Le droit surtout, et il ne s’en prive pas, pour le plus grand bonheur de ses nombreux lecteurs qui comme moi, ne se délectent pas des déboires le touchant,  mais plutôt admiratifs de sa manière de voir avec philosophie et vie ce que le seigneur (ou le diable, ce dernier n’habite-t-il pas son ventre depuis qu’il est tout petit?) érige  sur son chemin.
La relation père fille qu’il conte ici n’est pas un long fleuve tranquille, mais présente ce truc indéfectible, quasi sacré et « sanguin » qui fait que ça ne rompt jamais complètement.

Fournier_Jean-Louis_0Jean-Louis Fournier est l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels, chez Stock, Où on va, papa ? (prix Femina 2008), Poète et paysan et Veuf.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :