• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 421 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 157,236 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Mes auteurs favoris


    John Maxwell Coetzee
    Alain Mabanckou
    Salim Bachi
    Yasmina Khadra
    Amin Maalouf
    Amin Zaoui
    Fouad Laroui
    Malek Haddad
    George Orwell
    Leïla Marouane
  • Babelio

    Mon profil sur Babelio.com
  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

20 ans de silence de Nina Raph


20 ans de silence de nina raphTitre: 20 ans de silence

Auteur:Nina Raph

Edition: Edition Persée

Date: 2011

ISBN: 978-2-35216-736-5

Quatrième de couverture: Une femme, blessée par la vie, connaît une suite de souffrances et d’évènements malheureux. Loin d’être un catalogue des misères humaines, l’histoire est précieuse par les stratégies de survie et instructives qu’elle a su mettre en œuvre depuis son plus jeune âge pour résister à la soumission puis pour en sortir vingt années plus tard. Dans cette biographie, Nina Raph a su faire partager ses peurs et ses interrogations avec beaucoup d’émotion, tout en délivrant une très belle leçon de courage.

Quelles successions de tragédies et de malheurs qu’a connu cette pauvre et tellement courageuse femme. Elle a vécu ce que nos sociétés misogynes peuvent apporter de pire.

Ce livre est tombé entre mes mains par le prisme de l’autisme qu’elle aborde dans le livre, du faite de sa propre fille, et ayant une amie commune avec cette femme qui y est confrontée elle même, et qui milite pour l’amélioration de la prise en charge de l’autisme en Tunisie. Mais revenons au livre, remarquablement bien écrit au début, mais dont le style s’alourdit au fil des pages, les erreurs se multiplient et l’écriture qui semble s’épuiser à mesure qu’elle décrit des évènements encore frais, et émotionnellement fort, pour l’auteure. On ressent bien plus de sérénité dans les premières pages. Sinon, le livre contient pas mal de ressentiments envers certaines personnes, c’est normal penserez-vous, avec tout ce qu’elle a subi, cependant des fois, même si elle a l’élégance de changer les noms des personnes pour préserver les anonymats, elle se lâche complètement, et d’une manière un peu péjorative, et tout cela reste très compréhensible par rapport au préjudice subi, et surtout que le combat continue.

Ce combat doit être médiatisé, malgré la faiblesse et la valeur littéraire du livre qui est assez moyenne. Il faut donner partager cette leçon de courage aux femmes opprimées Ô combien nombreux dans nos sociétés maghrébines (et ailleurs), et aussi donner un blâme pour à tous ces pervers misogynes qui se prennent pour des hommes.

Bons courages Nina!! ET Bons baisers d’Algérie!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :