• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 421 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 157,236 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Mes auteurs favoris


    John Maxwell Coetzee
    Alain Mabanckou
    Salim Bachi
    Yasmina Khadra
    Amin Maalouf
    Amin Zaoui
    Fouad Laroui
    Malek Haddad
    George Orwell
    Leïla Marouane
  • Babelio

    Mon profil sur Babelio.com
  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

Tu ne mourras plus demain d’Anouar Benmalek


tu ne mourras plus demainAuteur: Anouar Benmalek

Titre: Tu ne mourras plus demain

Edition: Fayard  (192pages)

Date de parution: 05/10/2011

ISBN:  9782213666358

Quatrième de couverture: « Qui s’étonnera que j’écrive ? Ma généalogie est un roman. Mais aujourd’hui maman est morte. Et le seul roman que j’aimerais écrire, c’est celui de l’amour que je ne lui ai pas assez manifesté.

Tu ne mourras plus demain est un livre poignant, écrit par un auteur bouleversé par la perte de sa mère. D’ailleurs, c’est à elle qu’il s’adresse en écrivant, lui faisant des confidences, lui révélant certains secrets qu’il a toujours tus de son vivant. C’est aussi un récit biographique, autour de l’histoire familiale, avec ce qu’il faut de pudeur et de retenue pour ne pas sombrer dans le voyeurisme.

Et l’histoire familiale est riche. Il y a de la matière à exploiter, pourra-t-on dire avec un certain jargon. L’exile de sa mère marocaine en Algérie, l’exile de sa grand mère maternelle suisse au Maroc, l’exile son arrière grand-mère maternelle allemande en suisse et son exile à lui en France, fuyant le terrorisme et ce truc que tout algérien plus au moins normalement constitué subit et veut fuir à la moindre occasion. Anouar Benmalek nous raconte donc cela avec une plume pleine d’amour et de tendresse affective, en bon fils digne de l’amour maternelle si généreusement reçu, lui qu’on surnomme le Faulkner algérien.

Anouar_Benmalek_(1)J’avais déjà lu cet auteur, et j’en ai pensé beaucoup de bien, dans son précédent roman, le Rapt, édité chez Fayard en France et chez Sédia en Algérie. Et justement avec Tu ne mourras plus demain, j’ai eu encore plus envie de le lire, car il y aborde aussi son travail d’écrivain, le processus de création de ses œuvres, leur inspiration… Allez y donc, lisez le, le plaisir y est multiple.  J’espère que j’aurais l’occasion de le rencontrer.

 Anouar Benmalek est l’auteur, entre autres, des Amants désunis (Calmann-Lévy) et de L’Enfant du peuple ancien (Pauvert). Chez Fayard, il a publié notamment Ô Maria et Le rapt. Traduite en dix langues, son oeuvre a reçu plusieurs prix. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :