• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 421 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 157,236 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Mes auteurs favoris


    John Maxwell Coetzee
    Alain Mabanckou
    Salim Bachi
    Yasmina Khadra
    Amin Maalouf
    Amin Zaoui
    Fouad Laroui
    Malek Haddad
    George Orwell
    Leïla Marouane
  • Babelio

    Mon profil sur Babelio.com
  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

La liste de mes envies de Grégoire Delacourt


Titre : La liste de mes envies

Auteur : Grégoire Delacourt

Edition : JC Lattès éditions pour le Canada 06/2012 (186 pages)

Quatrième de couverture : « Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras découvre  qu’elle peut désormais s’offrir ce qu’elle veut, elle se pose la question : n’y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ? 

Après L’Ecrivain de la famille, couronné par de nombreux pris (parmi lesquels le prix Pagnol et le pris Carrefour du premier roman), Grégoire Delacourt déroule une histoire folle et forte d’amour et de hasard. Une histoire lumineuse aussi, qui nous invite à revisiter la liste de nos envies. »

Je suis souvent curieux, et me laisse influencer dans mes choix de lecture par l’effet de mode. Et si souvent je les apprécie (les Best-sellers), il m’arrive de déchanter, mais pas cette fois.

La liste de mes envies est un roman doux et soyeux. Une histoire qui n’a rien d’exceptionnel, dans le sens où les personnages nous ressemblent tellement, qu’on presque l’impression est arrivée à une voisine ou à une tante. On se sent très proche d’eux.

Une lecture très facile, qui avance toute seule, sans ennui aucun, mais sans fulgurance aussi, et ceci n’est pas une faiblesse. Elle nous permet d’analyser la vie. C’est un grand roman de la vie, de la vie au jour le jour ;  l’amour et l’argent, grand confort de la vie. Nous ne les avons pas toujours en même temps, et quand on en a un, l’arrivée de l’autre peut être perturbante, c’est un peu la question que le roman pose, avec une esquisse de réponse. Ce qu’il faut comme modestie. C’est vraiment ce que j’aime.

Merci à mes amis Chafik et Nawel qui m’ont gentiment offert ce livre, avec deux autres. J’en parlerai bientôt.

Né en 1960 à Valenciennes, Grégoire Delacourt est publicitaire.Très remarqué pour L Écrivain de la famille, son premier roman, on lui doit aussi de fameuses campagnes pour Coeur de Lion, EDF, Apple, Lutti (« Un Lutti d offert, c’est un Lutti de perdu »).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :