• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 748 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 164,095 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

Histoire du monde en neuf guitares d’Erik Orsenna


Auteur : Erik Orsenna accompagné par Thierry Arnoult

Titre : Histoire du monde en neuf guitares

Edition : Le livre de poche janvier 2006 (125 pages)

Quatrième de couverture : « Tout commence dans la boutique d’un luthier, avec l’arrivée d’un jeune homme désireux de vendre une guitare. L’artisan va le dissuades et lui conseille d’apprendre d’abord à mieux connaitre cet instrument magique… C’est le début d’un long voyage parmi les siècles et les civilisations. Car la guitare est presque aussi vieille que l’homme. Des pyramides d’Egypte aux derniers temps de l’empire inca, de la cour de Louis XIV aux champs de coton du vieux Sud américain, des doigts de Django Reinhardt à ceux de Jimi Hendrix, elle connait toutes les musiques et sait dire tous les sentiments »

Ce livre ressemble dans sa forme à un autre livre d’Orsenna, La grammaire est chanson douce. Plus qu’à simple roman, c’est un essai ludique sur l’histoire de la guitare. C’est vrai que d’habitude, je me lasse en lisant un livre qui tourne autour qu’un seul sujet, comme ici autour de la guitare, mais je dois avouer que la forme, mais aussi la manière talentueuse qu’a Erik Orsenna nous captive du début jusqu’aux dernières pages. Sa curiosité du monde où nous vivons est contagieuse, c’est un don magnifique, de mon point de vue.

Ici, nous est conté le magnifique pouvoir de la musique sur nos mœurs depuis l’antiquité à nos jours. Comment la musique, cet effet sonore sort des instruments dont la guitare, comment les guitares, leurs fabrications et leurs sons ont évolué, et comment ont évolué leurs impacts dans nos vies.

Bien sûr, c’est un livre qui touchera plus les musiquos, les amateurs et les initiés à cet instrument si difficile à dompter.

Publicités

Une Réponse

  1. ce livre n’est donc pas pour moi : avec mon légendaire sens du rythme, jouer d’un instrument (même un maracas) n’est pas pour moi. c’est à peine si j’y suis sensible : dès que je le peux, je me rattache à la poésie des paroles, et à la rigueur à la correspondance entre les sons et les mots, l’unité qu’ils forment.
    du coup, la guitare, non merci (même si j’adore écouter en jouer), mais Erik Orsenna, pourquoi pas 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :