• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 421 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 157,236 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Mes auteurs favoris


    John Maxwell Coetzee
    Alain Mabanckou
    Salim Bachi
    Yasmina Khadra
    Amin Maalouf
    Amin Zaoui
    Fouad Laroui
    Malek Haddad
    George Orwell
    Leïla Marouane
  • Babelio

    Mon profil sur Babelio.com
  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

Le guerrier solitaire de Henning Mankell


Auteur: Henning Mankell

Titre: Le guerrier solitaire

Edition: Points éditions Octobre 2000 /560pages

Quatrième de couverture: « Dans la chaleur intenable de l’été 1994, une jeune fille s’immole par le feu dans un champ de colza. Le lendemain, un ancien ministre est tué à coup de hache. C’est le début d’une série de meurtres terrifiants. Quel est le lien entre tous ces morts? La police d’Ystad, menée par Kurt Wallander, entame une course contre la montre pour arrêter le tueur… avant qu’il ne frappe à nouveau »

Ceci n’est pas ma première expérience avec Henning Mankell. J’avais précédemment lu et été conquis avec Les chaussures italiennes, mais il s’agit là de mon premier policier de Mankell, et son célèbre personnage Kurt Wallander.

J’ai été un peu déçu, car au delà de l’intrigue policière, ce roman, n’a pas selon moi, les spécificité du roman noir. J’ai trouvé qu’il tournait surtout autour du personnage de Wallander, plutôt qu’explorant la société suédoise. Je ne porte bien sûr là pas de jugement sur l’œuvre policière de Mankell, je pense juste que c’est probablement une spécificité de ce roman.

Wallander sent qu’il vieillit. Il voit aussi, et cela le retourne plus, son père vieillir, et vieillir mal. Il se compare à son père, y voit une partie de sa destinée, chose qui ne l’enchante pas trop. Il voit ses capacités physiques commencer leurs déclins, son ventre prendre ses aises… Sa situation familiale le préoccupe aussi, sa relation avec sa fille, qu’il voit devenir adulte (chose qui le vieillit un peu plus), sa relation amoureuse loin d’être stable…

Le style Mankell reste l’ingrédient succulent de sa recette, qui, il faut l’avouer fonctionne très bien. Ce roman est mon premier, et certainement pas mon dernier Wallander.

Né en 1948, Henning Mankell partage sa vie entre la Suède et le Mozambique. Lauréat de nombreux prix littéraires, célèbre pour ses romans policiers centrés autour de l’inspecteur Wallander, il est aussi l’auteur de romans ayant trait à l’Afrique ou à des questions de société, de pièces de théâtre et d’ouvrages pour la jeunesse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :