• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 424 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 161,176 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Mes auteurs favoris


    John Maxwell Coetzee
    Alain Mabanckou
    Salim Bachi
    Yasmina Khadra
    Amin Maalouf
    Amin Zaoui
    Fouad Laroui
    Malek Haddad
    George Orwell
    Leïla Marouane
  • Babelio

    Mon profil sur Babelio.com
  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

Larrons de Fraçois Esperet


Auteur: François Esperet

Titre: Larrons

Édition: Éditions Aux forges de Vulcain

Quatrième de couverture: « Dans Paris prostitué souvent le soir je les vois

les princes dérisoires de la nuit les beaux étalons

castrés qui raclent le sol de leurs sabots précieux

avant de s’élancer trotteurs hystériques efféminés

dans les courses poussives des prix crépusculaires

je sens le souffle idiot de leurs naseaux camés

je vois leurs yeux aveugles se noyer en souriant

dans l’effondrement des paupières et des cernes

au fond boueux exsangue de leurs tristes orbites

et par ennui je mise quelques heures précieuses

sur l’une de ces carnes qui fuit sans fin l’abattoir.

Ce livre n’était tout simplement pas pour moi. Amoureux de la concision et de la simplicité, j’aime que les phrases commencent par une majuscule et se terminent par un point.

Les Larrons sont ces gens du banditisme. Leurs univers est fait de drogue, sexe alcool et co ! La prostitution, les règlements de compte, les meurtres, ces larrons évoluent dans un univers bien glauque et noir. Et bien qu’ayant à peine 100 pages, ce livre est des plus difficiles que j’ai eu à lire. L’absence totale de ponctuation est quelque chose qui m’a beaucoup gêné. Cela rend la lecture presque pénible. Mais des fois, j’ai pu trouver le bon rythme, et comme une chanson de rap, ou comme du slam comme l’a dit une journaliste, il m’est arrivé de rentrer parfois dans l’histoire. Mais ce fut rare.

Je regrette que ce livre ne m’ait pas tant plu. L’univers me plait, les mots aussi, l’absence de ponctuation lui a été fatale à mes yeux.

Je suis curieux de savoir ce qu’en pensent les amateurs du noir.  Je le leur conseille, de l’essayer du moins.

Livre reçu et lu dans le cadre d’un partenariat avec BOB et les éditions Aux Forges de Vulcain.

Advertisements

Une Réponse

  1. Bonsoir ! Voilà un document de travail intéressant pour mes élèves, merci pour la découverte. Je vais m’empresser de le lire et de travailler sur quelques séances de travail à destination de mes collégiens. Je vous raconterai, si d’aventure il en sortait quelque chose d’intéressant. Merci encore pour toutes ces découvertes, j’ai l’impression, à travers ce blog, de visiter un marché exotique, où l’on a envie de tout goûter tellement c’est tentant. Amicalement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :