• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 751 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 165,161 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

Il a jamais tué personne,mon papa de Jean-Louis Fournier


Auteur : Jean-Louis Fournier

Titre : Il a tué personne, mon papa

Edition : Le livre de poche, avril 2009 (160pages)

Quatrième de couverture : « Il était docteur, le papa de Jean-Louis Fournier. Un drôle de docteur qui s’habillait comme un clochard, faisait ses visites en pantoufles et bien souvent ne demandait pas d’argent. Ses patients lui offraient un verre.

Il n’était pas méchant, seulement un peu fou quand il avait trop bu ; il disait alors qu’il allait tuer sa femme. Un jour il est mort : il avait quarante-trois ans.
Longtemps après, son fils se souvient. à petites touches, en instantanés, il trace le portrait de ce personnage étonnant, tragique et drôle à la fois. Il a appris, en devenant grand, l’indulgence. Et qu’il ne faut pas trop en vouloir à ceux qui, plus fragiles, choisissent de « mauvais » moyens pour supporter l’insupportable.
Il en résulte un livre drôle et poignant qui a bouleversé des dizaines de milliers de lecteurs. »

 

C’est le deuxième Fournier que je lis. Après son fameux Où on va, papa ? Récompensé par le Prix Médicis 2008. Séduit par le style de ce dernier, je me suis lancé dans cette petite lecture.

Ce livre est écrit sur le même mode que l’autre. Une succession de tranches de vie et d’anecdotes. Et si c’est le père qui s’exprime dans Où on va, papa ? Ici, c’est Jean-Louis Fournier enfant qui s’exprime. La narration exprime les sentiments, le regard et les émotions du petit enfant Fournier, fils d’un docteur et alcoolique. Moi-même fils de docteur, j’ai par moment, eu l’impression de revivre certains épisodes de mon enfance. Et c’est avec ce regard innocent, d’un petit Fournier haut comme trois pommes et frêle, craignant décevoir son papa, et ayant des fois peur de lui, qu’il lui fait une sorte de procès atypique, le faisant des fois s’assoir sur le banc des accusés, et d’autres fois jouant à l’avocat dévoué.

On ressent quelques reproches, mais aussi de l’admiration et de la fierté, et on referme le livre après une lecture drôle et agréable, finalement sans rancune. Ben oui, pourquoi lui en vouloir. Il a jamais tué personne [son] papa.

J’aurais voulu mettre un extrait, mais je n’ai su lequel choisir. Je n’ai pas de passage préféré. Tout le livre est mon passage préféré.

Auteur de nombreux livres à succès, dont Il a jamais tué personne, mon papa et Grammaire française et impertinente, Jean-Louis Fournier a obtenu le prix Femina pour son dernier ouvrage, Où on va, papa ?.

Lu également du même auteur, et commenté:

Où on va, papa?

 

Publicités

4 Réponses

  1. Je l’ai beaucoup aimé également celui-ci!

    J'aime

  2. Je l’ai lu il y a quelques temps et j’avais beaucoup aimé également. C’est un auteur que j’apprécie vraiment et je pense que je lirai tous ses livres.
    Je te conseille également « J’irai pas en enfer », c’est celui que j’ai lu pour le RDV de Pimprenelle et il est aussi bien que ces deux là. Peut-être moins triste, mais les anecdotes qu’il raconte sur son enfance sont vraiment amusantes.

    J'aime

    • Je le lirai quand je tomberai dessus. J’ai choisi ces deux là car ce sont les deux seuls que j’ai pu trouver, à la bibliothèque du centre culturel français de la ma ville, Annaba (en Algérie).

      J'aime

  3. j’aime beaucoup ta dernière phrase!! c’est vrai qu’il est parfois difficile de sélectionner un passage dans un livre qui nous a plu de bout en bout!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :