• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 748 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 164,118 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

à la recherche des champignons 27/11/2010


Hello, cette semaine, chose qui ne fut pas prévue du tout, nous sommes sorti dans la forêt entre El Ayoun et Oum Theboul. La forêt est pleine d’arbousiers, dont les fruits rouges tendres et sucrés étaient délicieux. Très beaux aussi, je ne l’ai pas pris en photos, car j’avais oublié l’appareil à la maison. J’ai dû donc attendre de revenir à la maison pour faire des photos de la récolte.

A la fin de la balade, nous sommes tombés mon frère et moi sur deux militaires. Nous avions pris un peu d’avance sur mes parents en revenant vers la voiture. On leur a paru suspects (fallait voir la tête du lieutenant), surtout que nous sortions d’une forêt très dense, après près de deux heures de marches quasiment en rampant, que nous étions pas rasés depuis facilement une semaine chacun, et que mon frère venait de trouver ce qui ressemblait à un reliquat d’obus qui devait dater de la guerre de libération. Et pour clore le tout, nous nous dirigions vers notre voiture (une Toyota), et que (d’après le lieutenant) ils étaient à la recherche d’une Toyota de la même couleur et année que la notre, signalée volée depuis trois jours.

Ils ne furent soulagés, ou plutôt détendus qu’arrivée de mes parents, avec le pantalons de papa plein de boue (deux glissades aidant). Ils ont vu notre collecte de champignons, et papa, pour détendre l’atmosphère un peu plus, leur a dit qu’ « avec quelques champignons comme ces deux là (en montrant du doigt deux Amanites Phalloïdes qui étaient à côté de la voiture) dans la marmite du mess, on pourrait anéantir toute une caserne! »

Girolles

???

Cep de Bordeau

Challenge Tour du monde, état des lieux!


J’avais découvert ce Challenge sur le Blog de Livresque, et c’est  le premier challenge auquel je participe, notamment parce qu’ouvert dans le temps.

Le Challenge consistant à lire 50 auteurs de 50 nationalités différentes.

voici ce que j’ai pu lire jusque là: 9/50====D 18%

La malédiction de Rachid Mimouni. Algérie

L’Attrape-Coeur de J D Salinger. USA

Stupeur et tremblement d’Amélie Nothomb. Belgique

La famille de Pascal Duarte de José Camilo Cela. Espagne

Le pied de mon père de Zoé Valdés. Cuba

Là-haut, vers le nord de Joseph Boyden. Canada, en partenariat avec BOB et les éditions Le Livre de poche

Rêveurs de Knut Hamsun. Norvège.

Méfiez-vous des parachutistes de Fouad Laroui. Maroc

Étonner les dieux de Ben Okri. Nigéria

Le prochain voyage littéraire se fera en Angleterre, avec Gonzo Lubitsch ou l’incroyable odyssé de Nick Harkaway.

à la recherche des champignons 17/11/2010


Hello, une nouvelle rubrique dans mon modeste blog voit le jour, et j’espère que contrairement à celle des origines des appellations en médecine, elle sera plus au moins mise à jour.

Ici, je suis sorti avec papa, maman et mon frère dans la forêt de Tonga, entre El Kala et Oum Theboul, et la récolte fut intéressante. Voici quelques photos.

Vesse de loup

Cep de Bordeau

Lactaire délicieux

.???????????????

Et vous, il y a quoi dans votre poche?


Journal d’un lecteur est un blog très intéressant. L’actualité littéraire en général (les éditions poches surtout), des critiques et des commentaires que je trouve particulièrement pertinentes, et des idées de lecture à n’en pas finir.

Depuis deux moi, Pierre Maury, le blogueur, a eu l’idée lumineuse de créer un magazine gratuit de l’actualité ( Ô combien négligée par les médias) des parutions en format poche. Deux numéros ont déjà vu le jour, et sont librement téléchargeable sur https://sites.google.com/site/mensuelpoches/

Surtout n’hésitez pas, on y fait des découvertes tout à fait des plus excellentes.

 

Etonner les dieux de Ben Okri


Auteur : Ben Okri

Titre : Etonner  les dieux

Edition : Points 1998

Quatrième de couverture : « Après sept ans de voyage, un narrateur sans nom, né invisible, débarque sur une île inconnue et traverse une ville étrange et déserte. Des voix lui parlent et le guident dans un monde merveilleux : princesses, roi-prophètes, licornes, habitent le parcours initiatique de ce jeune héros en quête d’identité… Etonner les dieux, c’est peut être cela : réapprendre ces valeurs invisibles, amour, création, compassion ou pensée, entre ombre et lumière. Un livre entraînant et magique, à la fois théâtre imaginaire et « art poétique » d’un auteur qui fait désormais partie des figures les plus importantes de la littérature de langue anglaise. »

Halluciné, psychédélique. Ce sont là les adjectifs qu’inspire initialement cet étonnant roman, anonyme et universel à la fois.

Ce roman est construit sur des bases énigmatiques, sur des terres contradictoires. Le personnage, un voyageur sans nom, ne comprend rien à ce qui l’entoure tant qu’il essaie d’y réfléchir. Plus il accélère sa course, moins vite il avance, il ralentit et voilà qu’il avance avec célérité. Tout est contradiction, tout est énigme. Et tout est merveilleux. D’habitude, je m’ennuis vite des descriptions féeriques, où tout est beau, luxueux, somptueux. Mais là, je dois dire que l’avancement inattendu et déroutant m’a permis de passer au-delà de cet ennui.

Personnellement, je n’ai jamais apprécié ce genre de roman, ces contes initiatiques, où l’on recherche la vérité à grand V ou l’amour avec un grand A. A part Le Petit Prince de St-Exupéry, qui lui, déborde de simplicité et de clarté, il y a quelque chose dans ces romans de mystérieux et d’inaccessible, pour moi je précise, qui fait que je passe le plus souvent à côté de ma lecture. Je le ressens comme une immaturité qui m’empêche d’aborder ce genre de lectures. Je n’en dirai pas plus sur ce roman, dont la lecture m’a été motivée suite au billet de Chez Gangoueus, et que j’ai trouvé par hasard dans la bibliothèque de mon oncle Fawzi qui me l’a aimablement passé.

Ce billet est réalisé dans le cadre du Challenge Tour du monde, organisé par Livresq.

Pays N°09, le Nigéria. Prochaine escale : L’Angleterre.