• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 748 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 164,095 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

La chambre de la vierge impure –Amin Zaoui


Le style Zaoui que j’ai découvert ici pour la deuxième fois (après la lecture d’une nouvelle paru dans la collectif Miniatures Nouvelles d’Algérie) est imprégné de sexualité. « Suce-moi les seins, suce-moi le sein ! » lit-on dans les premières lignes de ce roman. Ce n’est pas un roman pornographique comme pourraient le penser certains mal rasés, et d’autres arabophones, hypocritement prudes, raisons pour laquelle l’œuvre en arabe de Zaoui est introuvable. Mais qu’importe. Nous sentons pleinement dans ce roman la touche de la littérature arabe. Le narrateur d’Amin Zaoui, appelé Ailane en parle en disant qu’il « avait découvert que la poésie arabe tourne autour des femmes, du vin, des chevaux et du voyage. Ailane sort un jour d’octobre 1988, le 5, acheter un demi-pain de sucre, pour disparaître du village et ne revenir que 13ans plus tard, le 11 septembre 2001. Ailane est fils d’un homme mystérieux, marchand de manuscrits anciens, fan de Mustapha Atatürk fut longtemps adulé de tous, puis tombe en désuétude, et est déclaré hérétique après avoir traduit le coran en Berbère. Ailane durant son absence-captivité vit dans une sorte de nostalgie derrière les pas de son père, et de sa deuxième épouse, la bougiotte Chehla. Deux autres personnages habitent l’esprit d’Ailane, sa tante Rokia, qui a fugué pour rejoindre le pays de Mustapha Atatürk, et qui y fit fortune selon les dires. Le second personnage est sa cousine Sultana (la fille de sa tante Rokia), sa cousine dont il est amoureux, cette cousine vierge et impure.

Avec une sensualité extrême, Amin Zaoui mène d’une main experte, des personnages souvent troublés, à la quête de la liberté. Libertés politique, sociale, idéologique, religieuse, sexuelle… Ce fut pour moi une lecture à la fois fascinante et extrêmement agréable. Grand merci à Osmane de m’avoir offert ce livre qu’il a prit le soin de me faire dédicacer.

Publicités

2 Réponses

  1. Merdi Dady pr tt ce que tu fais pr ns 😀

    j’ai acheté récemment un de ses oeuvres, Festin de Mensonges, si tu la pas encore lu je te le passe dès que je le finisse !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :