• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 421 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 159,160 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Mes auteurs favoris


    John Maxwell Coetzee
    Alain Mabanckou
    Salim Bachi
    Yasmina Khadra
    Amin Maalouf
    Amin Zaoui
    Fouad Laroui
    Malek Haddad
    George Orwell
    Leïla Marouane
  • Babelio

    Mon profil sur Babelio.com
  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

Yasmina Khadra – El Kahira, cellule de la mort


khadraQue pourrais-je dire à propos de Yasmina Khadra. Je viens de me rendre compte que bien qu’il soit mon auteur préféré, c’est la première fois que je parle d’un de ses livres. Et je ne vais parler du dernier livre « Ce que le jour doit à la nuit », ni de « l’attentat » son œuvre la plus vendue je crois ! Car je viens de lire l’un des ses premiers écrits, alors qu’il ne signait pas encore sous son pseudo qui rend hommage à la femme, désormais mondialement connu. Ce livre s’intitule El Kahira Cellule de la mort. Il est signé Mohamed Moulessehoul. Il date de 1986 aux éditions Enal, mais réédité chez Chihab éditions en 2002. Je reparlerai plus tard de cette édition, et surtout de la mauvaise qualité de ses livres.

Revenons à El Kahira (le Caire). C’est l’histoire de Khaled, un jeune « arabe et musulman » de l’Algérie française, âgé de 20ans. Fiancé à sa cousine Jamila, sa fortune se résume à quelques missions pour le compte du FLN, et un rêve nommé Algérie. Une Algérie libre et indépendante. Ce rêve, ainsi que ses « Frères », l’aident à tenir le coup dans cette prison oranaise. Transférés de cellule en cellule, les Frères de la CAM (condamné à mort), se croisent, se rencontrent, s’encouragent et se préparent à affronter la Veuve, cette mangeuse d’hommes (d’hommes libres) qu’est la guillotine, après un dernier arrêt dans la cellule N°13 nommée El Kahira (Le Caire). Chaque lundi, les hommes transférés à El Kahira savent désormais qu’ils n’ont que jusqu’à l’aube pour mourir.

Basé sur des témoignages de rescapés de la CAM, c’est grand hommage aux martyrs de l’Algérie en général, et d’un en particulier qu’est Ahmed Zabana, à qui le livre est dédié. On sent très bien le militaire commandant Moulessehoul, amoureux de sa patrie, reconnaissant et admiratif envers ces hommes sacrifiés, ces martyrs.

Je n’ai pas envie de faire le bilan de l’Algérie, de palabrer sur le recul de la démocratie, de la mauvaise gestion, de la politique aveugle et irréfléchie, la mainmise d’un pouvoir illégitime (non, j’ai du mal à le nommer gouvernement, c’est bien un pouvoir). Ahmed Zabana et tous les autres milliers de martyrs de l’Algérie se seraient sacrifié pour tant de bassesse ? Non, je ne veux pas le penser. C’est trop démoralisant.

Tant pis pour les éditions Chihab, je parlerai de la mauvaise qualité de leurs livres une autre fois.

Lus du même auteur, et commentés:

Les Hirondelles de Kaboul

La longue nuit d’un repenti

Les hirondelles de Kaboul

17 Réponses

  1. bonjour monsieur,
    Sur la qualité d’écriture de Yasmina Khadra, il y en a au moins un qui est d’accord avec vous : c’est le psychanalyste Karim Sarroub.
    De plus, il révèle une histoire de plagiat.
    Manifestement, Yasmina Khadra aurait plagié un roman publié en 2004; le psy donne tous les détails et même des photos;
    LS

    http://karimsarroub.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/10/12/ce-que-yasmina-khadra-doit-a-youcef-dris-ou-l-histoire-d-un1.html

    J'aime

    • Je ne suis pas du tout d’accord avec l’analyse de ce Karim Sarroub. certes ce livre (el kahira) n’est pas le meilleur livre de khdra, cependant ce pauvre psychopath, jaloux obsessionnel de Sarroub est à côté de la plaque. il n’y a pas de comparaison à faire entre Khadra et Youcef Driss.
      Respects et salutation.
      Labib Dadi

      J'aime

  2. Cher monsieur, il ne s’agit pas de El Kahira, mais du roman Ce que le jour doit à la nuit.

    Permettez moi de vous demander si vous avez lu le roman de Youcef Dris, les Amants de Padovani ?

    Merci à vous

    J'aime

    • Oui, j’ai lu Les amants de Padovani, par curiosité après avoir lu l’article de ce Sarroub. Franchement, je regrette mes 300DA. c’est sûrement une histoire très touchante, évoquant un sujet important, et non négligeable. Mais il est loin, très très loin d’être un excellent roman. Je pense qu’en France ce roman n’aura pas été publié. C’est une écriture très moyenne que celle de ce roman. J’encourage Mr Youcef Dris à continuer, je ne le descend pas à coup de phrases assassines, mais je ne lui offrirai pas une couronne de laurier.
      Il existe certes des points communs avec le roman de Yasmina Khadra, mais de là à dire que Ce que le jour doit à la nuit est un roman exécrable et Les amants de Padovani un chef-d’oeuvre, je vous l’affirme ma chère demoiselle, il ne peut en être ainsi.
      Je vous fais part, ma chère, de mes respects.
      Merci à vous également.

      J'aime

      • Que de contradictions dans vos propos monsieur Labib Dada. Vous dites regretter les 300 DA que vous avez mis dans ce livre, assurément on a du vous concéder une ristourne pour indigence, car ce livre coûte en réalité 380DA, ou alors vous ne l’avez pas lu, ce qui est plus plausible. Alors pour votre gouverne, voila un site où vous trouverez ce qu’en disait la presse en 2004 lors de sa parution, donc 4ans avant le livre de mr Khadra: http://home.nordnet.fr/~jcpillon/piedgris/Auteurs/Dris.html
        Donnez vous la peine de lire les articles de presse. Et si le livre vous a tant déplu, suggérer à Dris d’arrêter d’écrire et non de continuer, car lorsqu’on a pas aimé un livre, on ne peut pas trouver l’histoire (sûrement) très touchante, à moins de ne l’avoir jamais lue, vu le sûrement énigmatique, et la traiter de très moyenne.
        Mais moi aussi je vous encourage à demander à Dris de vous rembourser vos 300 DA, je suis sûre qu’il le fera avec plaisir, ca peut vous aider à boucler votre fin de mois, et suis persuadée qu’il nattend pas de vous une couronne de laurier, vous lui avez déjà décerné votre couronne … d’épines..

        J'aime

      • J’ai l’impression mon cher monsieur que mes commentaires vous ont empêché de dormir, incité à faire un tour en librairie.
        Il coûte toujours 300da à la librairie Médiasud à Annaba en face de la gare, (si vous pensez qu’il se fait arnaquer, vous pouvez aller le lui dire). Si le livre a eu bonne critique de presse à sa sortie (j’avais pas encore 17ans à ce moment là, et j’étais un écervelé et je le demeure toujours je pense), ça ne veut pas dire qu’il plaira à tout le monde. Personne ne peut plaire à tout le monde. De plus, je ne dénigre point Mr Driss, seulement j’ai trouvé son écriture moyenne voilà tout. Je n’ai pas dit qu’il était turpide, comme d’autres ont dit cela à propos de Khadra. Le livre de Diss n’est pas le seul que je voudrai bien qu’on me rembourse, ce n’est pas par mépris aux auteurs qui ne me plaisent pas, c’est bien ma bourse d’étudiant qui est trop maigre pour me permettre d’acheter des livres sans peser le pour le contre. ça me rendrai un petit service voilà tout mon cher ami.
        J’espère que maintenant, vos problèmes d’insomnies sont résolus.
        Et j’en profite aussi pour rendre hommage à Mr Driss, qui en dépits de sa façon d’écrire qui ne pas trop emballée dans ce livre, j’en suis sûr est quelqu’un de bien.
        Je vous salue mon cher ami.

        J'aime

      • je ne crois pas qu’il a lu le livre de youcef dris;
        c’est un jeune mort d’admiration pour yasmina khadra; regardez son blog, il ne parle que de lui;
        comment voulez-vous qu’il admette un plagiat ? il le contestera même si khadra lui-meme le reconnait

        labib, on vous critique, mais vous ne censurez aucun message, c’est salutaire
        mais vous devriez regarder les similitudes qu’évoque le psy (et surtout la photo) la tete froide, et, si vous vous rappelez de l’histoire, vous faire votre propre opinion
        quelqu’un ici a dit qu’il allait éplucher les deux bouquins et dire les similitudes qui existent entre les deux livres

        Je viens de lire l’article du psy. Il ne l’a pas supprimé mais sarroub a changé de blog.
        Le plagiat ne se limite pas à une simple inspiration
        en france on vous fait un procès pour deux lignes plagié
        le khadra s’est inspiré de toute l’histoire, elle l’a tellement marqué qu’il a pris meme la photo, en toute impunité ! puissant le khadra, qui portera plainte contre lui, en algérie

        mais il y a ce redoutable psy qui n’a pas sa langue dans sa poche; n’a-t-il pas raison quand il dit que yasmina khadra s’est beaucoup inspiré des histoires des autres ?
        1 l’Attentat ?
        2 Les hironelles de Kaboul ?
        3 le roman à Bagdad ?
        4 et aintenant on apprend que l’histoire dans son dernier roman a déjà été raconté par quelqu’un d’autre !

        Voilà ce que dit karim sarroub

        Yasmina Khadra est un auteur qui puise sans vergogne dans le fond commun des idées et des faits divers. Il n’y a aucune limite, pour lui, entre l’emprunt servile et l’emprunt créatif. Dans Les amants de Padovani, le petit arabe (Dahmane) reste toujours arabe, jusqu’à la fin. Quoi de plus normal, l’histoire est vraie. Dans Ce que le jour doit à la nuit, le petit Younes fait comme l’auteur du livre : dès la page 70 il change d’identité et devient Jonas, un français qui vivra en Algérie parmi les Français, isolé des « siens », très poli, non violent, en plus un vrai beau gosse avec des yeux bleus. Un garçon à croquer. Tout un fantasme qu’on va s’abstenir de rappeler tellement c’est gros. Quant à Emilie, c’est la même : dans le récit de Youcef Dris (2004), elle s’appelle Amélie et, comme l’autre, accouchera, puis mourra en France après avoir écrit une lettre à Jonas.

        Yasmina Khadra a été confié à l’armée algérienne par son père à l’âge de neuf ou dix ans, comme le jeune Younes. Comme le jeune Jonas, c’est une nouvelle famille que Yasmina Khadra avait retrouvée au sein de l’armée, une « famille » avec laquelle il vivra plusieurs décennies. Ce n’est pas le plus gênant mais on aurait aimé ne pas y penser, car il est impossible de ne pas faire le parallèle, durant la lecture, entre le personnage du roman principal confié à une famille de pied noir à l’âge de dix ans, avec la vraie vie de l’auteur.

        En plus il trouve le livre nul.

        Yasmina est un bon conteur, mais il a des failles. Surtout quand il ouvre sa bouche. Vous avez entendu les trucs incroyables qu’il a osé raconté lors de son débat avec le psy ? C’est impossible de s’exprimer comme ça. Il devrait refuser les interview car il ne fait que se ridiculiser.
        salutations

        J'aime

    • ouiiiiiiiii

      J'aime

  3. Un mot vient d’être laissé sur le blog de mr sarroub vous concernant…

    J'aime

  4. Assurément Labib Dady a choisi son camp, et dire qu’il n’y a pas de comparaison entre Khadra et dris est une prise de position trés claire de son auteur. Qu’a-t-il lu de Youcef Dris? Sait-il que c’est un auteur très lu en Algérie? Il n’a certes pas publié en France, mais est-ce une référence? Il n’est pas proche du pouvoir algérien comme Khadra et n’utilise pas l’argent les structures de l’Etat pour sa pub en France. Sait-il que youcef Dris a tenté de faire un film sur l’histoire (vraie celle-ci) des Amants de Padovani et qu’il s’est heurté au refus d’aide des responsables algériens de la Culture, par contre, Khadra a obtenu toutes les facilités et les sous pour faire un film de son livre « inspiré » des Amants de Padovani, et une grosse subvention, et que Arcadi va réaliser ce film. Ca ne vous fait pas réfléchir tout ça?

    J'aime

    • Cher ami,
      Je ne défends pas aveuglement Yasmina khadra. j’ai lu ce que le jour doit à la nuit, ainsi que les amants de padovani de youcef Driss. Je ne nie pas qu’il existe des points communs entre les deux histoires, mais quand je dis qu’il n’y a pas de comparaison à faire, c’est entre le style des deux auteurs que je parle. Sans lyncher Mt Driss comme le font certains à Khadra, je dis simplement que Khadra a plus de talent romanesque. D’ailleurs mon article ne parle pas du tout du roman ce que le jour doit à la nuit.
      Je vous remercie, J’espère vous lire bientot

      J'aime

  5. Lorsqu’on lit les deux histoires, on a l’impression qu’il s’agit d’un même texte tant les coïcidences sont légion. La même histoire d’amour entre un autochtone et une européenne, même période coloniale, presque le mêm eprénom pour les deux héroïnes (Amélie pour Dris et Emilie pour khadra), les deux dulcinées se rendent dans le midi de la France, accouchement, naissance d’un enfant pour les deux auteurs, retour des pieds noirs en France, avouez que c’est troublant. On ne peut même pas parler d’intertextualité, trop de similitudes. Donc, l’un s’est « isnpiré » de l’autre. Or, Dris a écrit et publié son roman (histoire vraie dit-il) en 2004, et il l’a agrémenté de photos de la famille Démontès (j’ai lu le livre), et cela m’a rappelé une certaine époque (je suis né enAlgérie moi même en 1945 et j’en suis partie en 1962. L’hitoire est vraiment émouvante. Et l’auteur des AMANTS DE PADOVANI (plage que j’ai fréqentée jadis) a beaucoup de mérite. Si le livre avait été publié et distribué en France, je suis sûr qu’il aurait eu plus d’écho.
    Je n’ai jamais critiqué Khadra, je n’ai lu aucun de ses livres, mais j’ai fait des recherches sur Dris , et j’ai apprécié ses écrits et son parcours. Je crois qu’il devrait publier ses ouvrages en France pour avoir un peu plus d’audience.

    J'aime

  6. Labib, sais-tu ce qu’est l’honnêteté intellectuelle ?

    Il faut mettre ton amour pour Khadra de côté si tu veux savoir ce que c’est.

    Apparemment ton admiration pour khadra t’as rendu plus qu’aveugle. Je ne crois pas que Karim Sarroub soit moins bon lecteurs que toi, s’il affirme que Khadra s’est largement inspiré de l’histoire (bonne ou mauvaise, on s’en contrefout) de Youcef Dris. Si avec tous les détails qu’il donne (les noms, les lieux, l’époque (années 30), l’histoire, la fin, etc, tu persistes à nier le plagiat, t’es vraiment ce qu’on appelle un vrai fan et Khadra a de la chance; non seulement il prend ses lecteurs pour des cons, mais en plus ils le lui rendent bien.

    Pour ajouter au ridicule, le psy montre même la photo de la couverture du livre de Khadra, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celle contenu dans le livre de Youcef Dris. Hasard ? C’est impossible, à moins d’être débile, de nier que c’est la même. Allé le fan, trouve une excuse pour ton héros.

    Il va vraiment falloir que tu nous expliques comme deux auteurs, à quatre ans d’intervalle, abordent la même histoire de ses deux amants qui se passe dans les années 30, et de plus, ils utilisent tous les deux la même photo !

    T’es sur que t’as lu le livre de Youcef Dris ? Tu ne l’aurais pas refermé au bout de la dix ou vingtième page ? Et la photo dans les deux livres, tu les as bien regardées ?
    Je n’ai pas lu le livre de Youcef Dris, mais j’ai plutôt tendance à croire le psy, tu vois, avec tous les détails accablant qu’il donne.

    J'aime

  7. je me suis jurée de me procurer le livre de Youcef Dris et je le commenterai moi-même, point par point.

    Le psy a enlevé son article mais j’ai trouvé les photos ailleurs:

    http://www.lepost.fr/article/2009/10/12/1738442_ce-que-yasmina-khadra-doit-a-youcef-dris-ou-l-histoire-d-un-plagiat-par-karim-sarroub.html

    les deux photos sont en bas.

    j’espère que tu ne censureras pas mes messages.

    J'aime

  8. Je viens de finir de lire « ce que le jour doit à la nuit  » et c’est le seul livre lu de khadra…un livre qu’on m’a offert…j’ai été subjugué par le contenu de ce livre, l’histoire en elle même le style de cet extraordinaire écrivain, que je connaissais sans l’avoir lu ; mais d’un point de vu littéraire ;il est génial…il est puissant et n’a rien à envier aux plus grands…de par son parcours il est unique…pour vos accusations de plagiat ? c’est un chef d’oeuvre de plagiat… je l’encourage à faire des plagiats comme ça ,avec la lecture de ce livre j’ai eu les mêmes sensations il y 40 ans du livre d’emilie bronté « les hauts de hurle vent ». depuis j’ai décidé de lire tous les écrits de cet immense écrivain et je n-y manquerai pas de lire « les amants de padovani » pour confirmer cette affirmation sur ce grand écrivain. mille mercis le reste n’a pas d’importance…

    J'aime

  9. Il y en a qui savent plagié merveilleusement bien. Ils savent brouiller les pistes. Ils pensent qu’ils savent. Tous les lecteurs ne lisent pas de la même manière. Un jour un lecteur verra le plagiat, et il vous énumérera toutes les similitudes, malgré le brouillage…

    Là c’est une autre histoire. Le plus célèbre mégalomane d’Afrique du Nord a vu un autre de ses livres intérdit à la vente. Motif : plagiat !

    Même les américains mentent ?

    Ce n’est plus un, mais on est à deux plagiats

    Les choses se confirment en effet.
    Un intellectuel américain accuse yasmina khadra de deux plagiats :

    http://kleinjonathan.wordpress.com/

    J'aime

  10. Je conviens que Khadra est un excellent auteur, et qu’il est apprécié par les lecteurs. Il n’a pas besoin de « s’inspirer » des œuvres des autres auteurs, même s’ils sont moins connus. Et c’est là un autre génie de Khadra, il n’est pas fou pour plagier des auteurs e renom, ça se saurait immédiatement. Ce qui m’em….. dans l’attitude de Khadra, c’est qu’il soutien mordicus dans un de ses blogs, qu’il n’a jamais lu, ni eu entre les mains le livre de Dris LES AMANTS DE Padovani. Seulement, selon l’éditeur de Dris, Khadra lui avait demandé en 2007 des ouvrages d’auteurs inconnus pour les faire bénéficier d’un prix littéraire dont il était l’initiateur. L’éditeur affirme lui avoir remis trois ouvrages dont celui de Dris écris en 2004. Quelle gifle pour Khadra et pour tous ceux qui soutiennent aveuglément sa position de victime. De grand auteur à mes yeux, il devient grand tricheur et menteur. Il me fait pitié.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :