• Lecture du moment

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 748 autres abonnés

  • Blog Stats

    • 164,119 Visiteurs
  • Catégories

  • Pages

  • Compteur

  • GOLDEN BLOG ELECTION

Dr House Hugh Laurie


hugh_laurie

Hugh Laurie, l’interprète du certes cynique mais non moins comique et énigmatique Dr House, est un homme à multiples facettes. Acteur, scénariste, producteur, il est aussi guitariste, sportif, il a pratiqué l’aviron pendant ses années fac (sport dans lequel son père fut médaillé olympique en 1940), à Cambridge où il a étudié l’archéologie, et l’anthropologie.

Il est aussi écrivain, son roman The gun seller sorti en 1997, Tout est sous contrôle pour l’édition française sorti seulement en 2009.

C’est l’histoire d’un ancien militaire, à qui on demande de liquider un homme d’affaire londonien pour 100000 Dollars. Après avoir poliment refusé le boulot, pris par un zèle hypertrophié, pousse l’indécence jusqu’à aller prévenir l’homme d’affaire de la conspiration qui se trame contre lui…

Les critiques sur internet sont très favorables, des suites sont attendues par les lecteurs.

10ans pour être traduit, c’est la preuve que pour qu’un livre ait du succès, être bien écrit et passionnant, ne suffit pas. Mais ce qui vend c’est par qui ce livre est écrit !

les nouvelles brèves de comptoir


On pensait que Jean-Marie Grourio boudait les bars et les débits de boissons, faux ! Avec Les nouvelles brèves de comptoir, des phrases non démunies de sens, pleine de logique, d’innocence et surtout d’humour ! Un régal, une cuvée âgée de presque 20ans, à lire sans modération… et en plus pas besoin de tire bouchon (et en plus c’est hallal !)

Régalez- vous de celles-ci je (cinq brèves de comptoir médicinale !)

• On a pas trinqué qu’il a déjà finit son verre ! c’est normal, c’est un ancien prématuré !

• La constipation, ça fait partie de l’entraînement de cosmonautes.

• Dix ans pour faire médecine, et un courant d’air pour tomber malade !!

• Les alcooliques on ne les date pas au carbone 14, mais au pastis 51.

• Le rectum, c’est pas un jouet !

breves011326-saoul21

Toc toc – Laurent Baffie


Toc toc. Ecrite et mise en scène par Laurent Baffie. 

Toc toc

J’ai toujours aimé et apprécié l’humour aiguisé de Laurent, je crois que c’est la personne que j’ai regretté le plus après la suspension de Tout le monde en parle de Thierry Ardisson. Quand j’ai vu sur l site de e mule, Toc toc de Laurent Baffie, j’ai d’abord mis en route le téléchargement avec de lire le synopsis de la pièce. 

Six personnes, chacun avec son toc (trouble obsessionnel compulsif), viennent consulter un docteur spécialiste, celui de la dernière chance.

Le premier, Fred souffre du syndrome de Gille de la Tourette, lance des gros mots à tout va, bras d’honneur et toute la panoplie. Le deuxième est obsédé par les chiffres. Il passe son temps à compter tout ce qui  l’entoure. Sur son pull il a écrit son prénom en chiffre : 20/100 : Vincent. Vient ensuite madame propre, elle s’appelle Blanche et oui, comme la chèvre de Mr Seguin.  Elle ouvre la fenêtre toutes les deux minutes et se lave les mains à chaque contact. Les microbes et les maladies contagieuses sont sa phobie.  Elle est suivie par Marie, bigote comme il est impossible de l’être, et en plus elle a besoin de tout vérifier. Lili qui a 22ans a besoin depuis la mort de son père de parler deux fois la même chose (palilalie, écholalie) , sinon elle risque de mourir (d’après elle) et des fois elle répète la dernière syllabe qu’elle vient d’entendre (elle je l’admire beaucoup, car répéter tout son texte, comme elle le fait, un exercice qui me semble très difficile). En dernier, arrive celui qui a peur des lignes sur lesquelles il ne peut pas marcher, et est obsédé par la symétrie. Même son prénom est symétrique. Bob, B O B ! Même sa banque est symétrique. CIC !!

Le tout rappelle un certain Adrien Monk, qui à lui tout seul rassemble toutes les phobies tous les tics et les tocs possibles et inimaginables. Le médecin, en retard pour ses rendez-vous, les patients improvisent, discutent, jouent au Monopoli, se foutent un peu sur la gueule… et c’est très drôle.

 

Ces patients sont bien conscients de la débilité et la stupidité de leurs troubles, mais les pauvres n’y peuvent rien. Ces troubles s’inscrivent dans le cadre des troubles névrotiques, trouble mineur de la personnalité, pendant lesquels le patient vit conscient de la réalité et souffrant énormément.

Un pièce à n surtout pas rater.